Pollution et mégots : quelles conséquences et solutions pour vos villes ?

La pollution par les mégots est le cheval de bataille de nombreuses collectivités en France. Quelles sont les conséquences d'un geste pourtant si simple et quelles solutions mettre en place dans les villes ?

Sommaire

La pollution par les mégots est un fléau qui épargne peu de villes en France. En tant que collectivité en quête d’une ville agréable et du « zéro impact sur la nature », il y a fort à parier que vous soyez heurté par le manque de civisme de certains citoyens qui n’hésitent pas à jeter leurs déchets de cigarettes dans l’espace public. Selon le ministère de la transition écologique, en 2018, on compte 20 000 à 25 000 tonnes de mégots jetés chaque année en France dont plus de 350 tonnes à Paris.
Pour vous aider à endiguer ce phénomène de souillure chronique de l’environnement et de la santé, Animo Concept vous aiguille et vous accompagne. Pollution et mégots : quelles conséquences et solutions pour vos villes ?

Fumer et jeter son mégot : petit geste, grandes conséquences

Des composés nocifs partout et pour tous

pollution de l'eau mégots

Regardez un mégot de cigarette. Que voyez-vous ? Un filtre, du papier, des cendres et des restes de tabac.
Parmi eux, qui est le responsable principal de la pollution par mégots ? 

Le filtre !

Constitué en partie de matière plastique, l’acétate de cellulose, ce dernier n’est pas biodégradable. En moyenne, les filtres de cigarettes mettent 12 ans à se décomposer totalement dans la nature.
 Chaque filtre de cigarette compte également 4 000 produits chimiques et toxiques qui restent accumulés et continuent d’agir après leur abandon. Parmi ces substances nocives, on note même la présence de 50 molécules cancérigènes (dont le toluène ), de traces de pesticides et des traces de phénol servant à la production de dissolvants et explosifs.

Si les composés de la cigarette et son filtre, outre la nicotine, sont clairement nocifs pour la santé de l’Homme, ils le sont aussi pour celle des océans, des sols, des milliards d’arbres et des millions d’espèces animales qui peuplent la planète.

Or, de par sa petite taille, ce déchet se faufile partout. Parmi les 137 millions de mégots jetés chaque jour par terre dans les pays du monde entier, 40 % finissent dans l’océan. En effet, les restes de cigarettes jetés rejoignent généralement le caniveau : source d’entrée privilégiée vers les rivières, mers et océans. Un pourcentage d’autant plus alarmant lorsqu’on sait qu’un mégot de cigarette pollue, à lui tout seul, plus de 500 litres d’eau.

Des fumeurs mal éduqués

jeter ses mégots

Les composés toxiques du mégot seraient-il un réel problème si les fumeurs jetaient systématiquement leurs déchets au bon endroit ? Peu probable. La pollution des mégots ne serait-elle pas tout d’abord la conséquence d’un manque de civisme ? Plus probable.

Selon l’étude d’Opinionway réalisée en 2019, 82 % des fumeurs en France considèrent que les mégots jetés au sol ont un impact grave sur l’environnement et 56 % d’entre eux déclarent tout de même faire ce geste. 3 raisons principales expliqueraient ce geste :

  1. Le mimétisme social dans les pratiques de consommation (de tabac en l’occurrence) ;
  2. La priorisation au niveau du contexte social (la discussion ou l’instant de partage prend le dessus sur la réflexion écoresponsable) ou l’état psychologique (le stress inhibe la pensée écologique) ;
  3. Le défaut d’équipements de collecte dans les villes : d’après l’étude “MEGOTS” menée par l’organisme OPTAE, plus de 80 % des consommateurs de tabac estiment que leur ville ne dispose pas de suffisamment de cendriers et corbeilles.

Pour lutter contre la pollution des mégots, des solutions à la fois éducatives et techniques semblent donc s’imposer.

Pollution et mégots : un plan de lutte efficace

Identifier les endroits pollués

Une nouvelle fois selon l’étude l’organisme OPTAE, le nombre de mégots jetés sur la voie publique est très différent selon les types d’espaces publics. Par exemple, celui-ci est beaucoup plus important sur les sites touristiques ou à forte affluence quotidienne (rues commerçantes, lieux de rassemblements, etc). Dans ces lieux, on retrouve les mégots de cigarettes sur ou près des :

  • voiries ;
  • pieds de corbeilles ;
  • trottoirs ;
  • bancs ;
  • pieds d’arbres et massifs de fleurs.

Choisir les cendriers adaptés

Ce sont les nids à déchets principaux identifiés dans votre ville qui doivent être équipés en priorité. Parmi les meilleurs aménagements urbains de lutte contre la pollution des mégots : les cendriers urbains. Ils favorisent naturellement le bon geste et, chaque année, les clients Animo Concept les élisent stars du « zéro mégot ».

Pour choisir le cendrier le plus adapté à vos besoins géographiques et financiers, 3 critères comptent :

La contenance

Il est primordial de limiter le débordement du cendrier et la fréquence de collecte par les agents. Une grande contenance est utile dans des lieux à forte fréquentation et de regroupement (lycées, universités, transport en communs, salles des fêtes, restaurants, etc.)

En réponse à cette problématique de contenance, connaissez-vous le collecteur de mégots Animo Concept ?

La visibilité

Pour maximiser l’utilisation du cendrier, il doit être visible et interpeller les passants.
Pour répondre à ce critère, les collecteurs sondages sont idéaux. Ludiques, amusants et agrémentés de visuels, ils attirent l’œil et influence avec plaisir.

La taille de zone

Afin de couvrir des lieux très vastes (plage, forêt, etc.) la démultiplication des corbeilles et des cendriers peut rapidement poser un problème en termes de coûts et d’esthétisme.
Dans ce cas, il peut être intéressant d’opter pour le cendrier de poche Animo Concept. Il permet d’approvisionner tout une zone avec un seul point de distribution.

Verbaliser et sensibiliser

L’article R. 633-6 du Code civil punit l’abandon de déchets, notamment le jet des mégots de cigarettes ou encore l’abandon des déjections canines, et conduit à une amende forfaitaire de 135 euros. D’après Opinionway, 31% des fumeurs connaissent cette sanction mais, parmi eux, 58% continuent de jeter leurs mégots au sol.

Face à ce refus de loi, de plus en plus de collectivités renforcent la politique de verbalisation des citoyens pollueurs. Au cours de l’année 2019, la mairie de Paris affirmait par exemple que le nombre de PV dressés pour jets de mégots était passé de 24 500 à 36 000 en un an.Une solution qui porte ses fruits face aux mentalités et réflexes récalcitrants.

Néanmoins, pour lutter contre la pollution des mégots sur le long terme et sans heurt, l’association verbalisation/sensibilisation est plus efficace. À l’image du fameux « fumer tue », il existe des solutions concrètes et éducatives pour alerter sur les impacts des mégots abandonnés.
Parmi elles,  la personnalisation de vos équipements de collecte urbains au moyen de visuels percutants. Bien pensés et élaborés, ils peuvent interpeller de façon mémorable sur les produits toxiques contenus dans les filtres, les bénéfices du recyclage ou les chiffres de l’eau contaminé par la cigarette.

Afin d’optimiser de réaliser l’audit de vos espaces publics, élaborer vos campagnes de sensibilisation et choisir les cendriers adaptés, les équipes Animo Concept sont à votre écoute et se déplacent partout en France.

Où promener son chien ? Oui, en ville, c’est chouette aussi !

La promenade est une activité indispensable au bon développement physique, cognitif et psychologique du chien. Il est donc nécessaire que les maîtres sortent tous les jours, plusieurs fois parfois, leur animal de compagnie.
Mais encore faut-il trouver un lieu adapté aux besoins vitaux et sociaux des animaux de compagnie ! Alors, où promener son chien ? La nature arrive en tête mais avec Animo Concept, la ville est chouette aussi ! Si, si, promis !

En savoir plus

Le produit a été ajouté dans votre liste de souhaits juste ici

Télécharger gratuitement notre livre blanc